La force de l'économie - Bienvenue chez l'Union du Commerce et de l'Industrie du Canton de Berne

Apprendrez davantage au sujet de notre association économique qui comprend plus de 3500 membres, notre engagement en faveur de conditions cadre économiques favorables dans le canton de Berne, nos services et conseils très complets ainsi que le service export de la Chambre de commerce bernoise.
Magazine UCI
Le Magazine de l’UCI en ligne »


Médiation – principes, procédure, avantages
Résolution de conflits sans tribunal
Votations
L’Union du Commerce et de l’Industrie du Canton de Berne s’engage régulièrement lors des votations avec une relevance politico-économique. Dans cette rubrique, vous trouvez toutes les informations sur les sujets actuels, qui seront soumis au vote populaire - soit au niveau cantonal ou national.

Les prochaines dates de votation :
Canton de Berne / Suisse

Nos événements

Soirée sur le sujet de la «Gestion de la santé dans l'entreprise » du 24 août 2016
Comment intégrer la gestion de la santé dans la culture d'entreprise? Comment créer un environnement stimulant pour obtenir des performances supérieures à la moyenne? Ce sont seulement deux exemples pour les questions traitées lors de la soirée sur la GSE organisée par l’UCI en collaboration avec Visana, Suva, la Mobilière et l‘Office AI Canton de Berne. Les spécialistes des assureurs ont montré comment une entreprise peut réduire le risque de perdre des collaborateurs à cause des maladies psychiques en prenant des mesures de prévention ou, le cas échéant, comment une personne malade peut être aidée pour qu’elle revient plus vite à sa place de travail.

Autre événements »

Economiesuisse
  • http://www.economiesuisse.ch/fr/publications/consultation-sur-la-modification-de-lordonnance-sur-limpot-anticipe
    En vertu de l’ordonnance sur l’impôt anticipé en vigueur, tout transfert interne à un groupe de sociétés et à destination de la Suisse concernant des fonds empruntés à l’étranger n’est pas exonéré de l’impôt anticipé, même si une société du groupe sise en Suisse garantit les obligations ainsi émises. Les groupes de sociétés en Suisse préfèrent donc exercer à l’étranger la gestion centralisée de leur trésorerie et d’autres activités de financement interne au groupe, avec la création de valeur et les emplois qui s’y rapportent. La présente modification de l’OIA entend améliorer les conditions de l’imposition anticipée pour le financement interne aux groupes de sociétés. Vu l’évolution internationale, il y a urgence en la matière. Si la Suisse n’offre pas de conditions fiscales attrayantes, elle risque de voir les groupes de sociétés  confier de nouvelles tâches à leurs structures de financement à l’étranger et déplacer en conséquence des emplois et fonctions de financement, voire de siège social. Pour éviter tout préjudice pour la Suisse en tant que pays d’accueil de grandes entreprises, il faut impérativement que les groupes de sociétés suisses souscrivant des obligations via des sociétés du groupe à l’étranger aient la possibilité d’assurer leur financement sans la charge de l’impôt anticipé prélevé par la Suisse. L’adaptation proposée de l’OIA est à cet égard un premier pas, petit mais important, dans la bonne direction. C’est pourquoi economiesuisse la soutient. Une réforme fondamentale s’imposera cependant si l’on veut remédier en profondeur aux problèmes de l’impôt anticipé pour la place financière et pour l’emploi. mehr »

     

  • http://www.economiesuisse.ch/fr/publications/consultation-sur-la-modification-du-code-des-obligations
    Le mandat, défini par les art. 394 à 406 du code des obligations (CO), revêt une grande importance dans la pratique économique. Ce type de contrat, aux nombreuses applications, recouvre notamment tous les contrats de travail et de service qui ne font pas partie d’une catégorie juridique spéciale (contrat de travail, genres de mandats spécifiques ou contrat d’entreprise, par exemple). La consultation interne à economiesuisse a révélé que certaines branches soutiennent fermement la libéralisation prévue, tandis que d’autres ne voient besoin pour la réforme. economiesuisse approuve, le principe de la libéralisation visée pour la conception des contrats dans le droit des mandats, dans une perspective économique globale, car le projet garantit une plus grande liberté de manœuvre aux acteurs concernés. En revanche, il faut clairement rejeter le fait que l’extension de cette liberté contractuelle ne s’applique pas aux conditions générales (CG). Pour que les nouvelles dispositions simplifient comme voulu les relations d’affaires et améliorent la sécurité juridique, il est impératif d’y inclure les CG. Sans cet aspect, la révision complète de la loi n’est pas justifiée et il vaudrait mieux ne pas la poursuivre plus avant. mehr »

     

  • http://www.economiesuisse.ch/fr/articles/pour-une-protection-des-donnees-sans-blocages
    A la faveur d'une révision totale, la loi sur la protection des données doit être adaptée aux développements technologiques. Ce faisant, la Suisse doit tenir compte des réformes en cours en Europe dans ce domaine, tout en évitant soigneusement la voie bureaucratique choisie par l'Union européenne. Il s'agit donc de trouver le bon équilibre entre la volonté de faire de la loi suisse un texte pragmatique qui ne risque pas de freiner l’innovation économique et la nécessité d'assurer une équivalence avec le droit européen. mehr »

     

  • http://www.economiesuisse.ch/fr/articles/reforme-de-limpot-la-source-ameliorations-dans-lesprit-de-leconomie
    L’impôt à la source est en cours de révision. Au cours de la session d’hiver, le Parlement a approuvé plusieurs améliorations importantes. Même si les deux Chambres n’ont pas saisi la chance de faire le ménage dans les aspects bureaucratiques de la loi – en simplifiant la méthode de calcul dans tous les cantons – economiesuisse en salue le résultat. mehr »

     

  • http://www.economiesuisse.ch/fr/articles/vision-approfondie-du-principe-de-milice-grace-une-plate-forme-dinformation
    Cette année, je souhaite tout particulièrement remercier tous ceux qui, jour après jour, se plient au double exercice de l’activité professionnelle et du mandat politique, s’engageant pour le bien-être de notre société et de nos entreprises. Nous devons poursuivre sur ce chemin synonyme de réussite et renforcer encore le principe de milice. Je suis fière que, en tant que partenaire de l’Association des Communes Suisses, economiesuisse contribue à le renforcer par une plate-forme d’information. mehr »

     

  • http://www.economiesuisse.ch/fr/articles/mei-umsetzung-unter-dach-und-fach
    Pour clore la session d’hiver, le Parlement a adopté à temps la révision de la loi sur les étrangers en vue de la mise en œuvre de l’initiative «contre l’immigration de masse». Dans la foulée, le Conseil fédéral a ratifié l’extension de l’accord sur la libre circulation des personnes à la Croatie, permettant ainsi à la Suisse de rejoindre le programme de recherche de l’UE «Horizon 2020». L’économie salue ces décisions et continuera d’œuvrer au niveau de l’ordonnance d'application en faveur d’une réglementation non bureaucratique des questions encore ouvertes. mehr »

     

  • http://www.economiesuisse.ch/fr/publications/prise-de-position-sur-la-modification-de-lordonnance-du-dfi-sur-les-regions-de-primes
    economiesuisse rejette la modification d’ordonnance. Selon l’économie, il n’y a pas de besoin de réforme. Le projet se résume à une simple redistribution, exécutée sans logique impérative ni gain d’efficacité manifeste. Cette opération crée de nouvelles injustices et ne renforcera pas la satisfaction de la population avec le système d’assurance maladie. Par ailleurs, le critère de « district » ne convient pas pour constituer les régions de primes. Les districts se sont formés historiquement et réunissent des communes aux structures très différentes. Il en résulte moins de régions de primes et plus de subventions croisées entre régions rurales et urbaines. Les régions de primes doivent suivre les structures des soins. L’actuel répartition en fonction des communes est un bon compromis qui permet un échelonnement raisonnable des primes et représente suffisamment bien les coûts moyens réels. mehr »

     

  • http://www.economiesuisse.ch/fr/articles/leffet-papillon
    Les blocages d’Internet décrétés par l’État ne répondent pas aux défis du monde numérique et interconnecté. Inutiles et invasifs, ils sont un danger pour la liberté d’information et économique. Cette voie, bien que pavée de bonnes intentions, doit être refusée. Une vaste alliance d’associations du secteur technologique suisse s’est aujourd’hui prononcée en ce sens. mehr »

     

  • http://www.economiesuisse.ch/fr/articles/altersvorsorge-2020-keine-reform-nur-der-reform-willen
    Une majorité du Conseil des Etats reste persuadée qu'elle rendra la réforme plus appétissante aux yeux du peuple en l'accompagnant d'une augmentation de 70 francs par mois de la rente AVS en faveur des nouveaux rentiers. Avec ce forcing, elle veut imposer un concept qui entraînera toutefois des pertes de rentes plus sensibles que les autres modèles. Ce sont surtout les actuels rentiers et les assurés LPP actifs au-dessous de 50 ans qui en feraient les frais. De plus, les problèmes structurels dans l'AVS s'aggraveraient encore à moyen terme. Pour les associations faîtières de l'économie, une telle réforme n'est pas acceptable. mehr »

     

  • http://www.economiesuisse.ch/fr/articles/une-rencontre-pour-renforcer-les-liens-economiques-de-la-suisse-avec-lalgerie
    Cette semaine, le Ministre algérien de l'industrie a effectué une visite en Suisse en compagnie de représentants de l'économie de son pays. Au cœur des débats avec ses interlocuteurs helvétiques: l'approfondissement de la coopération économique entre les deux pays. Ont été mis en avant, à cette occasion, les chances et le potentiel du marché algérien, de même que les défis du commerce et des investissements en Algérie pour les entreprises suisses. mehr »

     



Union du Commerce et de l'Industrie du Canton de Berne | Kramgasse 2 | Case postale | 3001 Berne | Tél. 031 388 87 87 | Fax 031 388 87 88 | info@bern-cci.ch

Chambre de commerce bernoise (service exportation) | Kramgasse 2 | Case postale | 3001 Berne | Tél. 031 388 70 70 | Fax 031 388 87 88 | bhk@bern-cci.ch